L'énorme capitale est un fruit douloureux.
Son écorce effondrée et ses pulpes trop mûres
Teignent opulemment leurs riches pourritures
D'ors verts, de violets, et de roux phosphoreux.

Lâchant un jus épais, douceâtre et cancéreux,
Ses spongieuses chairs fondent sous les morsures,
Et ses poisons pensifs font germer les luxures
Et les péchés malsains dans les cerveaux fiévreux.

Tel est son goût exquis, tel son piment bizarre,
- Gingembre macéré dans un élixir rare, -
Que j'y plongeai mes dents avec avidité.

J'ai mangé du vertige et bu de la folie.
Et c'est pourquoi je traîne un corps débilité
Où ma jeunesse meurt dans ma force abolie.


About Albert Giraud


Read more...

Poet of the day

Linda Pastan is an American poet of Jewish background. She was born in New York on May 27, 1932. Today, she lives in Potomac, Maryland with her husband Ira Pastan, an accomplished physician and researcher.

She is known for writing short poems that address topics like family life, domesticity, motherhood,...
Read more...

Poem of the day


Mellem dit Bryst og din Kind
dèr sank jeg i Kjærligheds-Drømme,
vugget saa sagtelig ind.
som baaren af bølgende Strømme.
Som Aftenbrisen, saa sval og let,
paa min Pande vifted dit Aandedræt,
og langsomt standsed mit Sind,
som en Baad, der svæver ved...
Read more...