Ce sont deux frais séjours, deux vrais nids de fauvettes,
Faits pour des heureux ;
Deux villas comme seuls en rêvent les poëtes
Et les amoureux.

L'une est couleur de rose, et l'autre toute blanche ;
Leurs toits sont couverts,
Le printemps et l'été, comme d'une avalanche
De grands rameaux verts.

Sons le dais parfumé que leur font les vieux ormes,
Gracieux tableau,
Ou voit, dans le lointain, leurs élégantes formes
Se mirer dans l'eau.

Là l'amour et la joie ont fixé leur empire,
Et dans les échos
L'on entend se mêler de francs éclats de rire
Au chant des oiseaux.

Au dedans, l'on ne voit que merveilleuse choses,
Que riens enchanteurs ;
Et ce n'est, au dehors, que frais buissons de roses,
Et tapis de fleurs.

Et le passant charmé s'arrête et se demande,
En voyant cela.
Si, quelque beau matin, la blonde fée Urgande
A passé par là.

On le croirait vraiment ; mais toute la féerie,
C'est qu'en vérité
Sous ces lambris joyeux le bonheur se marie
Avec la gaîté !


About Louis Honoré Fréchette


Louis-Honoré Fréchette, was a Canadian poet, politician, playwright, and short story writer.Born in Lévis, Lower Canada, from 1854 to 1860 Fréchette did his classical studies at the Séminaire de Québec, the Collège de Sainte-Anne-de-la-Pocatière and at the Séminaire de Nicolet. He later studied law at Université Laval. In 1864, he opened a lawyer's office in Lévis where he founded two newspapers: Le drapeau de Lévis and La Tribune de Levis. He exiled himself in Chicago where he wrote La voix d'un exilé. A number of plays which he wrote during that period were lost in the Great Chicago Fire. Soon... Read more...

Poet of the day

Edward George Dyson was an Australian poet, journalist and short story writer.

He was born at Morrisons near Ballarat in March 1865. His father, George Dyson, arrived in Australia in 1852 and after working on various diggings became a mining engineer, his mother came from a life of refinement in...
Read more...

Poem of the day


J'aime ton nom d'Apollonie,
Echo grec du sacré vallon,
Qui, dans sa robuste harmonie,
Te baptise soeur d'Apollon.

Sur la lyre au plectre d'ivoire,
Ce nom splendide et souverain,
Beau comme l'amour et la gloire,
Prend des résonances d'airain.

Classique, il fait plonger les...
Read more...